superviseurs postée le 11/06/2018 10:14 par EDAYE Yannick

Niveau d'étude : BAC+3
Experience minimum : 03ans
Région : natitingou
Date limite : 22/06/2018

Description de l'Offre

AVIS
La Coordination AMSANA, agissant pour le compte des Organisations Partenaires (Croix-Rouge de Belgique, Enabel, Iles de Paix, Louvain Coopération, Protos), lance dans le cadre de la revue à mi-parcours du programme, un avis de recrutement de quatre (04) Superviseurs, pour la collecte de données relatives à ses indicateurs, auprès de 420 ménages des communes de Boukombé, Cobly, Matéri et Tanguiéta.

TERMES DE REFERENCE

1. Contexte 
Le programme dénommé "Appui Multisectoriel pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle dans l'Atacora" (AMSANA) est financé par le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA) pour une durée de cinq (05) ans. Il s’agit d’un programme multi-acteurs mis en œuvre par Cinq (05) structures belges que sont : la Croix-Rouge de Belgique, les Iles de Paix, Louvain Coopération, Protos et Enabel qui en assure la coordination. 
Il vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) des ménages par :(i) l’amélioration de la disponibilité de produits vivriers et maraîchers, (ii) l’augmentation et la diversification des revenus des populations, (iii) l’adoption de meilleurs pratiques nutritionnelles et d’hygiène et (iv) le renforcement de l’intégration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les stratégies de développement aux niveaux communal, départemental et national. 
A l’instar de toutes les interventions de la coopération bilatérale belge, les interventions mises en œuvre dans le cadre du Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire (FBSA) sont, conformément aux engagements pris envers les partenaires et l’État belge, systématiquement évaluées à deux reprises : à mi-parcours et à la fin de la phase de mise en œuvre. 
La revue à mi-parcours a pour objectif, d’assurer le bon déroulement de la phase de mise en œuvre de l’intervention en apportant des réponses aux questions « comment » et « pourquoi ». Elle permet d’apprécier la valeur des résultats atteints. En plus de constituer un exercice de redevabilité vis-à-vis du bailleur de fonds, la revue à mi-parcours a pour fonction : a) de fournir des recommandations sur le pilotage de l’intervention à base d’informations relatives aux indicateurs, b) d’expliquer ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et pourquoi, et de tirer des leçons utiles pour l’amélioration de l’intervention. 
La présente revue à mi-parcours du programme AMSANA démarré en 2015, répond à ces exigences. Dans ce cadre, il est indispensable de disposer d’informations actualisées relatives permettant d’apprécier l’évolution des valeurs des indicateurs de la situation de référence à la mi-parcours et donc d’er le niveau de réalisation de ses résultats et la progression de l’intervention vers les effets escomptés sur ses différents bénéficiaires. 
Pour ce faire, le programme organise une collecte de données auprès des ménages bénéficiaires et non bénéficiaires.
Les présents termes de référence définissent les objectifs et les modalités de l’enquête de même que les exigences de recours à des agents collecteurs. 


2. Objectifs et résultats de l’enquête

2.1 Objectif 
L’objectif de l’enquête est de disposer de données permettant de caractériser, à mi-parcours de l’exécution du programme, la situation des ménages bénéficiaires du programme en termes : (i) de réduction de leur vulnérabilité à la faim, et (ii) de diversification de leur alimentation.

2.1 Résultats attendus
Au terme de l’enquête, des informations fiables et représentatives de la situation réelle actuelle des ménages sont disponibles en termes de : a) amélioration et de la stabilité de la disponibilité de vivriers et de diversification de la production agricole (maïs, fonio, légumes), b) augmentation et de stabilité de revenus, c) meilleure utilisation des revenus et produits destinés à la nutrition, et d) meilleures pratiques nutritionnelles et d’hygiène.

3. Responsabilités et tâches du Superviseur
Sous la responsabilité du Chargé Suivi-Evaluation de la coordination AMSANA, le superviseur est chargé d’assurer le bon déroulement de l’enquête au niveau communal et de garantir la qualité des données recueillies.

Il/elle est chargé(e) de garantir un bon échantillonnage des ménages à enquêter suivant la méthodologie retenue par le programme AMSANA.

Le superviseur récoltera les questionnaires remplis au cours de la journée par les agents enquêteurs et s’assurera de la validité des données recueillies. Pour ce faire et en cas de questionnaires déficitaires ou mal remplis, le superviseur aura pour mission d’exiger des enquêteurs de compléter/reprendre l’enquête du ménage en question.

Le superviseur devra fournir aux enquêteurs tout soutien logistique et répondre à toutes préoccupations relatives à l’administration du questionnaire ainsi qu’à toutes autres sollicitations. 

Une fois le questionnaire validé, le superviseur se chargera de digitaliser sur une tablette/Smartphone, les variables retenues pour figurer dans la base de données du programme.

Le superviseur devra aussi organiser de façon régulière des séances de travail avec ses enquêteurs pour aplanir toutes leurs difficultés.

Il/elle a pour mission, en collaboration avec le Point Focal SAN des communes, de faciliter le contact avec les acteurs institutionnels et les leaders informels et de faire un débriefing avec eux avant de quitter le village.

Le superviseur doit remplir et envoyer à la coordination du programme une fiche de contrôle des données pour chaque village avec les questionnaires concernés. 


4. Méthodologie 
L’enquête se déroulera auprès de bénéficiaires et non bénéficiaires de huit (08) villages que sont : Koutangou, Koudadagou, Dikon-Hein (commune de Boukombé), Yimpisséri, Datori (commune de Cobly), Nodi, Kouforpissiga (commune de Matéri), Tchawassaga (commune de Tanguiéta).
Le superviseur positionné au niveau communal se chargera d’assurer la coordination des activités de 4 enquêteurs en moyenne répartis dans les villages et hameaux/localités ciblés pour l’enquête. 
L’évolution sur le terrain se fera de façon progressive (village par village) ; chaque enquêteur ayant à sa charge un nombre défini de ménages à enquêter. 


5. Profil du superviseur (compétences et capacités recherchées)
Toute personne intéressée par le présent poste de superviseur doit répondre aux exigences suivantes :
- Être titulaire d’un diplôme universitaire de BAC+3 au moins en sciences de l’agriculture, en sciences sociales (sociologie/anthropologie, géographie……) et dans d’autres domaines équivalents ;

- Avoir de l'expérience avérée dans la conduite des enquêtes quantitatives et qualitatives notamment celles relatives à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ;

- Disposer d’une expérience de supervision de la collecte de données ménages dans la zone d’intervention surtout sur la thématique sécurité alimentaire et nutritionnelle ;

- Avoir une bonne aptitude dans l’utilisation des logiciels de traitement de données (Excel, Access...) et/ou des tablettes pour la collecte des données ;

- Avoir un sens élevé de l’organisation ;

- Justifier d’expériences dans la coordination des équipes de terrain ;

- Disposer de bonnes aptitudes managériales (bonne écoute, orientation résultat, maintien d’une atmosphère amicale et informelle, célébration des succès) ;

- Avoir une bonne capacité de communication ;

- Etre entièrement disponible durant toute la période de l'enquête ;



6. Conditions de travail et durée
L’enquête se déroulera dans la 2e quinzaine du mois de Juillet 2018. Il sera offert au superviseur des conditions financières et logistiques compatibles avec le niveau d’exigence du travail demandé. Sa rémunération est constituée d’honoraires et de Perdiems incluant son déplacement et son hébergement. Le superviseur sera rémunéré sur la base de la prestation fournie. 

7. Pièces à fournir 
Tout candidat au poste de superviseur devra fournir les pièces suivantes :
- Une lettre de motivation adressée au Coordonnateur du programme AMSANA ;
- Un curriculum vitae détaillé ;
- Une photocopie légalisée du(des) diplôme(s) ;
- Les photocopies des attestations de travail et/ou de bonne fin d’exécution ;
- Une copie légalisée de la carte d’identité nationale.

8. Dépôt des dossiers
Toutes les personnes intéressées par ce poste peuvent déposer leurs dossiers de candidature sous plis fermés avec la mention « Candidature au poste d’agent superviseur pour le programme AMSANA », au plus tard le 22 Juin 2018 à 10 heures précises au secrétariat de la coordination du programme AMSANA, sis à l’Unité Fonctionnelle Régionale de Enabel (ex-CTB) de Natitingou, quartier « Tchirimina » sur le site des Eaux et Forêts, Tél : 23 82 22 84. 
Seuls les candidats présélectionnés sur dossier seront invités pour l’entretien de recrutement.
NB : Les candidatures féminines sont vivement souhaitées

Fait à Natitingou, le 08 Juin 2018

Le Coordonnateur


Jacques CHABBERT